mercredi 11 février 2015

Jamie Dornan : L’interview Cinquante nuances de Grey

C’est aujourd’hui que débarque au cinéma l’adaptation du roman Cinquante nuances de Grey. Jamie Dornan se glisse dans le costume chic de Christian. Il nous en dit plus sur son rôle…


Peux-tu nous présenter Christian Grey ? 
D’un point de vue extérieur, Christian est un homme d’affaires aussi puissant que fascinant. Il est à la tête d’une gigantesque entreprise qui réunit différentes sociétés de télécommunication, d’agro-alimentaire, etc. Son empire est protéiforme et il est étonnamment jeune pour s’être hissé à cette place. Il respire l’argent et le pouvoir dont il jouit à outrance. Mais quand on y regarde d’un peu plus près, on comprend que Christian est beaucoup plus complexe que ne le laisse supposer cette façade reluisante. 

N’as-tu pas été effrayé par l’ampleur du rôle ? 
En tant qu’acteur, je cherche des rôles différents et stimulants. Je n’avais jamais interprété un homme de la trempe de Christian. Le personnage est fascinant, fait de multiples épaisseurs et avec de la profondeur, ce qui est nécessaire pour pouvoir en donner une interprétation convaincante et honnête. 

Peux-tu nous en dire plus sur lui ? 
Le seul type de relation qu’il connaisse est une relation de domination et soumission, pour laquelle sa partenaire signe un contrat stipulant qu’il peut la traiter d’une façon dont ils ont tous deux négocié les termes à l’avance. Les règles ont toujours été nettes et précises, convenues et ratifiées par signature avant que toute forme de rapport physique ne commence... avant qu’Anastasia n’entre dans sa vie. 

Qu’as-tu ressenti quand tu as auditionné avec Dakota Johnson ?
J’ai tout de suite bien aimé Dakota. Elle est réservée et tout simplement très douée. J’ai un peu eu de la peine pour elle lors de notre audition. Elle avait dû jouer et rejouer ces scènes avec de multiples candidats et je suis arrivé en fin de journée en lui demandant : «Peux-tu me donner
ton maximum ?» Ce qu’elle a fait.
Le site de Cinquante nuances de Grey c’est > ICI <

Aucun commentaire:

Publier un commentaire