vendredi 27 mars 2015

Joyy : « j’ai toujours aimé chanter, c’est une vraie passion pour moi » [Interview]

C’est avec son single « Graffiti Girl » que l’on a découvert Joyy, une jeune artiste produite par Lorie. C’est en pleine préparation de son album que l’a rédac’ l’a interviewée. Voici ses confidences…



Quel est ton tout premier souvenir musical ?
Je m’amusais à faire comme si je jouais du violon. J’avais un avion en jouet que je coinçais sous mon menton et je prenais une baguette en guise d’archet. (Rires) 

Et quelle a été la toute première chanson que tu as aimé chanter ?
C’était « Girls Just Want to Have Fun » de Cyndi Lauper. 

Petite, rêvais-tu déjà de devenir chanteuse ?
Même si j’étais dans le sport, j’ai toujours aimé chanter, c’est une vraie passion pour moi. Je me disais que j’allais commencer par être championne de tennis, ensuite je ferais une carrière de chanteuse, tout en passant mon diplôme d’avocat pour mon père. Finalement, j’ai joué au tennis pendant un bout de temps et aujourd’hui je me lance dans la musique, tout en continuant mes études en parallèle. 

Comment décrirais-tu ton univers musical ?
C’est un univers frais et dansant qui va vivre sur scène. En préparant l’album, je pense à ce que cela va donner visuellement en concert.

Que va-t-on retrouver sur l’album que tu prépares ?
Il y aura des sons très frais, très joyeux et très dansants. Ensuite, il y aura de belles ballades au piano, parce que j’aime bien jouer de cet instrument, ce sera quelque chose de très nostalgique. L’album devrait être assez varié.

Quelles sont les personnes que tu admires ?
J’aime beaucoup Céline Dion, Bruno Mars, Beyoncé (pour ses shows), Shakira et Lorie.

Étais-tu fan de Lorie quand tu étais petite ?
Même si j’étais aux États-Unis, je suivais ce qu’elle faisait et j’étais fan d’elle… ce qui est encore le cas aujourd’hui.

Quel est le plus grand conseil que t’a donné Lorie ?
De rester fidèle à moi-même sans oublier de me donner à fond et de me surpasser, comme c’est dans ma nature, cela ne me pose pas de problème.

C’est important qu’elle soit à tes côtés ?
Oui, ça me permet de canaliser mon énergie, mais aussi elle me dit comment me présenter devant une caméra ou comment gérer les interviews. Elle me donne des conseils pour que je puisse faire carrière dans la musique.

Comment as-tu rencontré Lorie ?
J’arrivais des États-Unis pour passer quelques jours en France, on s’est rencontré dans une soirée privée. Quand je l’ai vue, je me suis dit que c’était une chance à saisir. Je suis allée me présenter, elle m’a écoutée et elle était curieuse de découvrir la musique que je faisais. Je lui ai envoyé des maquettes par email. Quelques jours après, elle m’a rappelée en me disant qu’elle avait aimé et qu’elle voulait me rencontrer. Elle m’a pris sous son aile, comme une grande sœur.

Avant la musique, vous avez excellé dans le sport (le tennis pour toi, le patin à glace pour Lorie). Avez-vous d’autres points communs ?
On a en commun la volonté de véhiculer une image positive, on est humaine, chaleureuse et naturelle, on n’est pas superficielle. C’est ce qui nous rassemble.

> Joyy, le single « Graffiti Girl », déjà dispo



Le site de Joyy c’est > ICI <

Aucun commentaire:

Publier un commentaire