mercredi 25 mars 2015

Shailene Woodley (Divergente 2) : « Pendant un tournage, on devient une famille » [INTERVIEW]

On retrouve Shailene Woodley à l’affiche de Divergente 2 – L’insurrection dans lequel elle reprend son rôle de Tris. Le film cartonne en salles, l’occasion est trop belle pour te livrer ses confidences…



Quoi de neuf pour Tris dans le film ?
Tris est consumée par la culpabilité. Elle a perdu son père et sa mère, et malheureusement, elle a dû abattre un de ses amis pour survivre et sauver les Altruistes. On la retrouve donc sous le choc et perdue. Elle ne sait plus vraiment qui elle est.

Est-ce le côté sombre du deuxième tome de la trilogie qui t’a séduit ?
Effectivement. L’histoire se déroule davantage sur le plan psychologique pour Tris car elle doit faire face aux événements traumatisants qu’elle a vécus, et cela m’a beaucoup plu. Il s’agit presque d’un thriller psychologique. Je pensais qu’il me serait facile de retrouver cet univers parce que je connais bien les personnages et l’histoire, mais l’intrigue est différente dans ce film et la relation de Tris et Quatre évolue, comme c’est le cas lorsque dans un couple, un des deux partenaires traverse une épreuve traumatisante.

Es-tu contente de retrouver Theo ?
C’est une chance incroyable de pouvoir travailler avec Theo, il a une telle classe. On a la même méthode de travail et la même manière d’aborder notre métier. Pendant un tournage, on devient une famille, et puis après, chacun prend une direction différente. Mais sur une franchise, on a la chance de se retrouver et de reprendre nos habitudes.

Ce film te donne l’occasion de travailler avec Octavia Spencer. Etait-ce un honneur ?
Octavia est une immense comédienne, elle est d’une justesse incroyable. Lorsqu’elle apparaît à l’écran, elle est tout simplement vivante, ce qui est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à ses partenaires.

Robert Schwentke, le réalisateur, préfère s’attacher aux histoires individuelles des personnages tout en livrant un film d’action époustouflant, est-ce une vision que tu partages ?
Robert Schwentke est très ouvert. Il s’est assuré de rendre hommage au premier film tout en imprimant sa propre marque à celui-ci. Ce n’est pas facile, mais il le fait avec beaucoup d’élégance. Bien qu’il s’agisse d’un film d’action, il est resté fidèle à l’identité de Tris et Quatre. Robert n’a pas un ego surdimensionné, ce qui est très rare. C’est un véritable artiste.

 > Divergente 2 – L’insurrection,
actuellement au cinéma.
© photos : SND films
Le site de Divergente 2 – L’insurrection c’est > ICI <

Aucun commentaire:

Publier un commentaire