mercredi 9 mai 2018

#Interview : Les confidences des Bôgosses de #WhyDontWe


Avant la venue en France les 24 et 25 mai prochains de Daniel Seavey, Zach Herron, Corbyn Besson, Jonah Marais et Jack Avery, les Bôgosses de Why Don’t We nous livrent leurs confidences sur leur musique, ce qui les motive et leurs fans…

Quelle a été votre plus belle rencontre avec vos fans ?
C’était dans le cadre de l’association « Make A Wish », on était à Portland pour rencontrer Nathan Ehline, l’ami de Daniel. Nathan est un percussionniste passionné de musique et il est atteint de paralysie cérébrale c’est pour cela qu’il doit se déplacer en fauteuil roulant. Son seul souhait était de faire un concert en live et de jouer pour un public nombreux. Nous l’avons alors rejoint sur scène pour un show dans sa ville natale. Il y avait 1500 personnes là-bas et ça reste à ce jour notre plus gros concert. Le sourire sur le visage de Nathan après le spectacle a probablement été le sourire le plus authentique qu’on n’a jamais vu jusqu’ici.

Pouvez-vous nous dire d’où vient le nom du groupe ?
On nous a proposé de former le groupe et l’on s’est dit « why don’t we… ? » (« Pourquoi pas nous ? » ndlr). Tout à propos de notre groupe est très spontané, même le nom. C’est notre état d’esprit.

Comment décriez-vous votre musique ?
Nos chansons sont toujours très positives. Nous nous assurons que ça fasse toujours partie de nos chansons. Les fans nous disent tout le temps qu’ils nous ont découverts en traversant des moments difficiles de leur vie. C'est un sentiment incroyable en tant qu'artiste de savoir que vous affectez les gens d'une manière positive lorsqu’ils traversent des situations difficiles. Cela signifie beaucoup pour nous.

Lors d’un Facetime avec vos fans, vous avez reçu plus de 19,7k de commentaires. Ça vous a surpris ?
On a halluciné ! Les commentaires étaient des paragraphes longs avec des messages profonds sur ce qui ils sont et pourquoi nous les inspirons. Ce n'était pas seulement « FaceTime moi parce que je suis génial ». Les fans vont également lancer des hashtags Twitter eux-mêmes. Ils sont géniaux à ce point. Nos fans nous ont amenés là où nous sommes, ce sont eux qui nous font faire ce qu’on fait et nous les aimons pour cela.


> Why Don’t We, le single « Trust Fund Baby » extrait de l’album à paraitre WDW1.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire