vendredi 30 janvier 2015

Jordan Morris : « J’ai toujours rêvé que je travaillerais dans le milieu du divertissement » (interview)

Il y a quelques jours, on rencontrait Jordan Morris à Paris. Découvre vite ses confidences exclusives, et la surprise que la rédac’ réserve aux fans du BG qui cartonne avec « Do It Like Me »…

Après t’avoir dévoilé la dédicace de Jordan Morris, on te propose de découvrir la première partie de son interview. 

As-tu toujours voulu être chanteur ?
J’ai toujours rêvé que je travaillerais dans le milieu du divertissement, je ne savais pas précisément ce que je voulais faire, mais je me voyais dans ce milieu. En tout cas, je ne me voyais pas avoir un mode de vie « normal ». Pour moi, ce que je fais aujourd’hui n’a rien de normal, car on passe notre temps à bouger, 7j/7.

Quel métier voulais-tu faire ?
Comme j’aime bien le foot, je me voyais bien être footballeur ou acteur. Je voulais être sur le devant de la scène, mais je n’avais jamais imaginé devenir chanteur… En tout cas pas avant mes 15 ans.

À quand remonte ta passion pour le chant ?
J’ai toujours chanté, tout comme mon grand frère. Il faut dire que notre père était un « chanteur » de punk, ce qui m’a influencé depuis tout petit. Lors de ma dernière année au lycée, je me suis produit pour la première fois sur une scène devant un public, cela a été un vrai déclic pour moi. J’ai vraiment apprécié l’expérience et c’est ce qui m’a décidé à me lancer.

Quel est ton tout premier souvenir musical ?
J’avais trois ans et je chantais tout le temps la chanson « I’m Horny » (« je suis excité » de Mousse T- ndlr) sans savoir ce que cela voulait dire. Je courais dans toute la maison en chantant cela et ma mère avait honte et me demandait de m’arrêter. (Rires) C’était très drôle.

Quelles sont les choses ou les personnes qui t’inspirent ?
En premier lieu, ce sont les artistes que j’écoutais à la radio quand j’étais plus jeune. Des artistes comme Craig David, Justin Timberlake, D'Angelo et Michael Jackson. Ma mère passait beaucoup de Beyoncé à la maison, quant à mon père, il m’a fait découvrir des groupes de rock comme Nirvana, Red Hot Chili Peppers. Mes parents ont joué un grand rôle, car ils m’ont laissé faire de la musique. Ce n’est pas une décision facile à prendre quand votre enfant arrive et dit qu’il veut laisser tomber l’école pour faire de la musique. Ils m’ont donné cette liberté. Ma team est aussi une grande source d’inspiration pour moi, car elle me soutient dans mon envie de faire ce métier.

> Retrouve la suite des confidences de Jordan Morris avec l’interview spéciale « love », le 14 février prochain, pour la saint Valentin.
Mate la vidéo « Do It Like Me » de Jordan Morris :


Le site de Jordan Morris c’est > ICI <

Aucun commentaire:

Publier un commentaire