lundi 2 février 2015

M.Pokora : « Mes albums ne peuvent pas se contenter d’un seul univers ! » (interview)

Pour la sortie de son album R.E.D, la rédac’ a rencontré M Pokora. Voici son interview exclusive…


À peine l’aventure Danse avec les stars terminée que l’on te retrouve avec ton nouvel album ?
C’est la première fois que je sors un single six mois avant la sortie de l’album, habituellement c’est deux mois maxi. Pour cet album, j’ai voulu prendre mon temps pour le terminer et je suis très content du résultat. Maintenant, j’ai hâte qu’il sorte, j’ai fait durer l’attente assez longtemps.

Appréhendes-tu la sortie de l’album et l’accueil que va te réserver le public ?
J’attends plus ou moins sereinement l’accueil du public, mais je dois dire que je suis quand même plus serein que pour les précédents albums. Le succès de la tournée aide à prendre la température. C’est assez rassurant de savoir que l’on a vendu la moitié des places disponibles alors que l’album n’est pas encore dans les bacs et que le gros de la promo n’est pas encore arrivé. Je me dis que j’ai de quoi envisager la sortie plus sereinement.

Pourquoi avoir choisi d’intituler cet album R.E.D ?
À la base, je voulais une pochette d’album où l’on ne me voyait pas, je voulais faire comme les groupes que j’aime, un peu à la Coldplay, et mettre un visuel sur la pochette qui n’a rien à voir, mais qui interpelle. Je voulais aussi quelque chose d’abstrait, un mot que l’on ne comprend pas à la première lecture. J’avais un livre avec une couverture rouge, ce qui m’a fait penser à « red » et j’ai trouvé cela très fort. J’ai dû trouver une signification à ces trois lettres pour que cela ait du sens. J’ai trouvé « Rythme Extrêmement Dangereux », ce qui colle bien à la couleur rouge de l’album. Je me suis dit que cela restera plus dans la tête des gens, un peu comme un slogan.

C’est dans le même esprit que tu as conçu le teaser de l’album ?
Oui, c’était aussi pour donner un avant-goût de la couleur musicale que l’on peut retrouver sur l’album, mais surtout la couleur que l’on va retrouver en live. C’était bien pour annoncer cet album et cette évolution musicale.

L’album se démarque des précédents ou, au contraire, il s’inscrit dans la lignée des autres ?
C’est une continuité. Forcément il y a des choses qui se démarquent, ce sont de nouvelles influences et de nouvelles choses que je mets dedans, mais, d’une manière générale, je dirais que c’est une continuité, c’est du moins ce que j’essaye de chercher avec chaque album. Je veux évoluer, mais je ne veux pas passer du coq à l’âne. Je veux rester en phase avec moi, mon âge, la phase où j’en suis quand je suis en train de composer l’album.

C’est un changement dans la continuité…
…C’est important de ne pas brûler les étapes et c’est ce qui fait que je suis encore là au bout de onze ans. Je n’ai jamais changé du tout au tout, je ne me suis jamais inventé un nouveau personnage. Mes textes, comme ma voix, évoluent en fonction de mon âge. Tout progresse au fur et à mesure que les années passent.

Quelles sont ces nouvelles influences ?
J’ai voulu mettre beaucoup de sons des années 80, les sons que j’écoutais comme Michael Jackson, David Bowie, Prince, tout ce que j’avais dans les oreilles quand j’étais gamin. Après, cela reste un album éclectique, car il y a plusieurs univers qui sont représentés dedans, à l’image de ce que j’aime. Mes albums ne peuvent pas se contenter d’une seule chose, ils sont un peu tout cela.

Les premiers singles résument bien cela…
Ils sont différents, car l’album est différent. Le premier single c’était plus pour être dans la continuité pour que les gens ne soient pas déboussolés. Si j’étais arrivé avec un single comme « Avant nous » ils auraient été déboussolés. Comme je dis, je veux toujours amener les choses petit à petit, cela ne sert à rien de brusquer, avec cet album je peux sortir cinq ou six singles donc j’ai le temps d’amener de nouvelles influences. Mais c’est vrai que « Alors on danse » me permettait de faire la transition.





> L’album R.E.D de M Pokora, déjà dispo (Parlophone)

Le site de M Pokora c’est > ICI <

Aucun commentaire:

Publier un commentaire