mercredi 1 juillet 2015

Matt McGorry (How to Get Away with Murder) : « C’est très plaisant pour un acteur de pouvoir improviser » (interview)

C’est durant le 55e Festival de Télévision de Monte-Carlo que la rédac’ a rencontré Matt McGorry. L’interprète d’Asher s’est confié sur son personnage et How to Get Away with Murder, la série de M6…

En parallèle à How to Get Away with Murder, tu incarnes John dans Orange Is the New Black. Laquelle des deux séries as-tu commencé à tourner en premier et pensais-tu que les deux séries rencontreraient un tel succès ?

J’ai commencé à bosser sur Orange Is the New Black, How to Get Away with Murder est venue après. On a démarré le tournage de Orange Is the New Black, la série de Netflix, avant même que la plateforme ne propose du contenu original. Comme j’étais content d’avoir du travail, je n’avais aucune attente particulière. Pour How to Get Away with Murder, cela m’a donné l’occasion d’entrer dans l’univers de Shonda Rhimes. J’ai été le premier à être casté et, même si je n’avais pas misé tout mon argent sur le succès de la série, j’avais le pressentiment que cela pouvait devenir un gros hit : on sent ces choses quand on lit un scénario. Quand on a su que la série serait diffusée le même soir que Grey’s Anatomy et Scandal, et que la chaîne mettait les moyens pour la promouvoir, on a compris que ça devenait un gros projet.

Selon toi, qu’est-ce qui fait l’attrait de la série ?
L’histoire est intéressante et très bien écrite. C’est une série à laquelle on ne peut pas résister, car c’est à la fois sombre et sexy. How to Get Away with Murder fait partie de ces séries qui rendent accro épisode après épisode.

N’es-tu pas trop déstabilisé avec tous les flashbacks qui ponctuent la série ?
Du fait que mon personnage n’est pas impliqué dans le meurtre, il n’est pas vraiment engagé dans la chronologie de l’histoire donc cela ne me pose pas spécialement de problème, ce qui n’est pas le cas pour les autres acteurs de la série.

Qu’aimes-tu le plus chez Asher ?
Son côté comique, car je viens de la scène comique et de l’impro. Dans Orange Is the New Black, qui est une comédie, je joue quelqu’un de sérieux et je n’ai pas l’occasion de jouer dans le registre de la comédie. Sur How To Get Away With Murder, on m’a laissé faire ce que je voulais et on m’a même autorisé à improviser certaines répliques ou certains mouvements. C’est très plaisant pour un acteur d’avoir cette liberté, c’est comme cela que je conçois le métier d’acteur.

L’idée des pas de danse que fait Asher vient de toi ?
Oui, ça m’est venu à la dernière minute, on n’en avait pas parlé avant la veille du tournage. C’est vrai, ce qu’il y a de bien avec la série, c’est qu’ils vous font confiance pour faire ce qu’il y a de mieux pour les personnages, pour explorer de nouvelles idées, injecter son propre humour dans le personnage et inclure mes propres aptitudes, si l’on peut considérer que danser est une aptitude. (Rires)

Aimerais-tu devenir avocat ?
Mon père est diplômé en droit et l’on discutait souvent. J’aimais défendre mon point de vue en trouvant des arguments qui allaient faire mouche. La raison pour laquelle je ne pourrais pas être avocat c’est que vous pouvez être amené à défendre des meurtriers. C’est quelque chose que je ne pourrais pas faire. Je suis pour défendre mon prochain et rendre le monde meilleur, mais pas à n’importe quel prix.

Propos recueillis par Arnaud Violot au 55e Festival de Télévision de Monte-Carlo

© ABC Studios
Le site de How to Get Away with Murder c’est > ICI <

Aucun commentaire:

Publier un commentaire